Depuis peu l’ADEAF (Association pour le Développement de l’Enseignement de l’Allemand) a rejoint notre Fédération et c’est le signe d’une nécessité première.

présidentes

Au Congrès de la FAFA pour l’Europe à Hambourg de g.à d. Margarethe Mehdorn, présidente du VDFG Thérèse Clerc, présidente de l’ADEAF, Barbara Martin- Kubis présidente de la FAFA pour l’Europe et Ulrike Lange, vice-présidente de la VdFG

En effet il est urgent d’animer sur le terrain ce potentiel de synergie des professeurs avec tous les acteurs des associations franco-allemandes afin de mieux faire connaître et valoriser l’offre scolaire et stimuler la demande d’allemand en rendant plus attractive l’image de la langue allemande.

Les professeurs d’allemand, des combattants hors pair

Les professeurs d’allemand ont la réputation méritée d’être, bien plus que leurs collègues d’autres disciplines linguistiques, plus engagés et plus combattifs hors des murs de leurs établissements en faveur de leur discipline. Et cela ne date pas seulement de l’accélération dramatique de l’érosion du choix de l’allemand comme première ou seconde langue vivante au collège. Depuis longtemps déjà, la/le prof d’allemand avait l’image d’un militant de sa discipline, porteur d’une vocation culturelle dont le champ dépasse le seul cadre linguistique.

Les enseignants d’allemand s’engagent au quotidien pour l’amitié franco-allemande en faisant connaître et aimer la langue et la culture de notre partenaire d’outre-Rhin. Grâce à eux, plus de 110 000 élèves peuvent faire chaque année une expérience de mobilité en Allemagne.

L’ADEAF une union de combat depuis 40 ans !

Dès sa création, voici exactement 40 ans, l’ADEAF s’est engagée dans la promotion de la langue allemande, de son enseignement et de son apprentissage, dans une perspective de pluralisme linguistique.

Aujourd’hui elle est un puissant réseau national de germanistes et de germanophiles qui compte près de 2 000 adhérents dont la plupart sont des professeurs d’allemand.

Elle est constituée de bureaux régionaux dans les académies (les Régionales) et d’un bureau national.

Les dirigeant.e.s de l’association, tous bénévoles, rencontrent régulièrement les acteurs de l’Éducation Nationale pour le maintien et le développement de l’enseignement de l’allemand en France sur tout le territoire national.

Son expertise de terrain, ses analyses, ses enquêtes, ses alertes sur la situation de l’allemand sont appréciées et prises en compte. Son action résolue et la mobilisation du réseau franco-allemand, en 2016 lors de la réforme du collège qui a eu pour conséquence la fermeture de classes bilangues et des sections européennes, ont permis d’en atténuer les effets.

Les activités de l’ADEAF

– L’ADEAF coopère avec le réseau franco-allemand, agit auprès de ces acteurs du franco-allemand en menant des actions de promotion, participe aux manifestations importantes pour l’allemand organisées par ses partenaires, le Goethe Institut, l’OFAJ, la FAFA pour l’Europe,…

Elle est partenaire de la nouvelle brochure d’information sur l’allemand L’allemand, un plus  et d’une expérimentation avec Educ’ARTE

– L’ADEAF est présente sur le web avec un site qui propose aux adhérents des nombreuses informations et ressources, dont une riche revue de presse permettent à tous de suivre l’actualité de l’enseignement de l’allemand.

– L’ADEAF met aussi à la disposition de se membres des outils qui leur rendent de précieux services : une liste de discussion et un espace privé d’échanges de ressources pédagogiques et de partage d’expériences ainsi qu’un bulletin papier publié 3 fois par an.

Capture d’écran 2018-10-19 à 21.43.22

– L’ADEAF mène des actions de promotion et diffuse notamment des affiches et des autocollants de promotion de l’allemand.

– L’ADEAF organise chaque année une grande rencontre de germanistes et germanophiles. Le thème du congrès 2018 (22 et 23 octobre) à Angers était « L’allemand, pari gagnant ! », un thème qui exprime l’engagement de l’association. Chacune de ces rencontres est une occasion de rencontrer de nombreux germanistes et germanophiles, de faire le plein d’idées de projets, d’échanger et de mutualiser des pistes, des « bon plans », de se tenir au courant des évolutions et perspectives du métier, de partager des moments de convivialité…

– L’ADEAF intervient régulièrement auprès des responsables politiques, Ministres et élus, pour alerter sur la nécessité de préserver l’enseignement de l’allemand en France et proposer des solutions.

Voir ici, par exemple, le Communiqué du 22 janvier 2017

Avec l’ADEAF, nos associations montent au front

Nos associations franco-allemandes, de leur côté sont chaque jour confrontés de manière très concrète aux conséquences parfois catastrophiques du nombre réduit de germaniste pourtant si nécessaires à notre vie sociale européenne, à notre développement économique et au meilleur fonctionnement politique et administratif européen. Cela commence souvent par le vécu de nos déficits linguistiques dans les relations de jumelage. Même si la convivialité autant que la maîtrise minimale de l’anglais permettent aisément de surmonter l’obstacle, il subsiste néanmoins un petit regret durable de n’avoir pas fait d’allemand ou d’avoir oublié son allemand et ne pouvoir mieux échanger avec nos amis d’Outre-Rhin.

Souvent aussi nos membres sont sollicités par différents acteurs économiques ou autres de leur entourage pour trouver une solution, un germanophone pour occuper un poste, un cours pour apprendre, entretenir ou raviver son allemand, un correspondant pour réaliser un échange… Les sollicitations sont fréquentes.

Face à ces expériences nombre de nos associations ont développé depuis longtemps des offres de cours d’allemand, des programmes de réunions pour s’initier à l’allemand ou entretenir ses acquis. Beaucoup d’entre elles agissent dans les écoles pour faire connaître et initier à l’allemand.

L’action de la FAFA pour l’Europe

La FAFA pour l’Europe aide les associations pour déployer leurs actions sur le terrain : afin de pouvoir organiser des réunions d’information des parents d’élèves et les informer sur les avantages que procure l’apprentissage de l’allemand, la FAFA met à la disposition des enseignants et des associations un « Argumentaire pour l’Allemand » (créé par Hans Herth / Ancien Président de la FAFA pour l’Europe).

Capture d’écran 2018-10-19 à 17.04.46

Voir sur ce site dans la rubrique « Promotion de l’allemand« , l’article « Un diaporama pour informer les parents »

Les associations adhérentes bénéficient également d’outils développés par la FAFA pour l’Europe pour organiser des actions dans les écoles pour familiariser les élèves des écoles avec l’allemand.

Ainsi, sur le terrain, les Associations Franco-Allemandes peuvent travailler en synergie avec les enseignants et promouvoir la langue du voisin qui est ausi la première langue maternelle parlée en Europe et, avec l’anglais, un atout essentiel pour l’épanouissement des carrières professionnelles de nos enfants en Europe.[divider][/divider]

Allez voir aussi dans “Archives” d’autres articles susceptibles de vous intéresser.[divider][/divider]